Search
Twitter
« $80 million solar win by ABB shines light on potential of the Ontario Clean Technology Alliance as Canada prepares for $350 billion infrastructure boom over next five years | Main | Niagara’s water power prowess embraces the allure of wind »
Tuesday
Dec032013

Le contrat de 80 millions de dollars en matière d’énergie solaire, remporté par ABB, met en lumière le potentiel de l’Ontario Clean Technology Alliance

Le contrat de 80 millions de dollars en matière d’énergie solaire, remporté par ABB, met en lumière le potentiel de l’Ontario Clean Technology Alliance, alors que le Canada connaît une vague d’investissements dans les infrastructures, d’une valeur de 350 milliards de dollars et qui se poursuivra au cours des cinq prochaines années

Un bassin de talent exceptionnel et un vaste éventail de technologies propres attirent des entreprises de partout dans le monde

Paris, France – POLLUTEC HORIZONS 2013 – Alors que le Canada connaît un « supercycle des infrastructures » d’une valeur de 350 milliards de dollars et qui se poursuivra au cours des cinq prochaines années, l’Ontario Clean Technology Alliance – un collectif regroupant des organisations de développement économique régionales et municipales en Ontario – participera à Pollutec Horizon 2013, à Paris. L’Alliance souhaite attirer des investissements du monde entier dans les technologies propres, en mettant en vedette le marché de 80 millions de dollars remporté par la compagnie suisse ABB Ltd., groupe de technologies de l’énergie et de l’automatisation de premier rang, et son partenaire, le consortium ontarien, Bondfield Construction.

Les deux partenaires ont obtenu une commande de Canadian Solar Solutions pour fournir de l’énergie solaire photovoltaïque clé en main à raison de 100 mégawatts (MW), pour le projet Grand Renewable Energy Park en Ontario. Ce projet fait partie d’un investissement de 5 milliards de dollars réalisé par Samsung Renewable Energy et ses partenaires, et vise à mettre sur pied un regroupement de sociétés qui produisent de l’énergie verte d’alimentation au moyen de panneaux solaires et d’éoliennes, des sources ayant la capacité de produire 1 369 MW d’énergie renouvelable. Le premier de ces développements comprend une centrale photovoltaïque de 100 MW et un parc éolien de 150 MW. Canadian Solar Solutions est responsable de l’ingénierie, de l’approvisionnement et de la construction de la centrale.

« Nous sommes ravis de travailler avec Canadian Solar Solutions à la plus grande centrale solaire photovoltaïque du pays et de soutenir les initiatives visionnaires de Samsung sur le plan de l’énergie renouvelable. Notre gamme de produits et de systèmes solaires, combinée à une vaste expérience, acquise dans le monde entier, de l’exploitation efficace et optimale de centrales photovoltaïques à l’échelle industrielle, nous permettra d’offrir à nos clients une solution qui est la meilleure de sa classe », a déclaré le PDG d’ABB, Ulrich Spiesshofer dans un communiqué publié par l’entreprise le 5 novembre 2013.

« Le Canada, et l’Ontario, sa province la plus peuplée, vivent actuellement un supercycle des infrastructures », a dit Robert Nolan, gestionnaire chargé de l’attraction des investissements pour la municipalité régionale de Durham, « Selon l’association Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC), les projets prévus pour les cinq prochaines années dans le secteur privé de l’énergie et d’autres projets d’infrastructure publique sont évalués à au moins 350 milliards de dollars. Pour construire ces projets ambitieux, l’Ontario a besoin de l’aide d’entreprises de produits et de services de technologies propres de partout dans le monde. »

M. Nolan fait également remarquer que la Loi sur l’énergie verte de 2009, loi visionnaire de la province de l’Ontario, a contribué à stimuler la croissance de la production d’énergie propre et renouvelable de façon significative. Depuis 2009, la Loi a permis de créer plus de 20 000 emplois, et devrait permettre d’en créer 50 000 de plus, ainsi que d’attirer des investissements du secteur privé d’un montant estimé à 27 milliards de dollars. Le secteur des technologies propres de l’Ontario offre également un bassin de talents très scolarisés et de premier plan, un milieu d’affaires à faible risque et de généreux crédits d’impôt ciblés aux entreprises internationales en quête de croissance.

L’employeur de Nolan est l’un des neuf membres des régions et des municipalités qui composent l’Ontario Clean Technology Alliance. Y sont également partenaires Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada et le ministère du Développement économique, du Commerce et de l’Emploi de l’Ontario.

D’autres récents investissements dans les technologies propres en Ontario sont dignes d’être mentionnés :

  • Dans la région de Durham, la construction d’une usine de production d’énergie à partir de déchets, d’un montant de 280 millions de dollars, est achevée à 60 %; cette usine aura la capacité de produire 17,5 mégawatts d’électricité, ce qui est suffisant pour alimenter jusqu’à 14 000 foyers. Le Centre de l’énergie de Durham York pourra traiter chaque année 140 000 tonnes de déchets recyclés après consommation provenant des régions de Durham et de York; pour livrer ces déchets, il faudra environ 35 chargements de camion par jour, 24 h par jour et 7 jours par semaine. La construction et l’exploitation de l’usine sont assurées par la société américaine Coventa Energy, dont le siège social est situé à Morristown, au New Jersey. Cette entreprise américaine est l’un des plus importants propriétaires et exploitants d’infrastructures dans le monde pour ce qui est des usines produisant de l’énergie dérivée de déchets.
  • Dans Windsor-Essex, CS Wind Canada, une division du géant coréen de production d’éoliennes CS Wind, a l’intention d’employer cette année 500 travailleurs pour ses activités canadiennes dans le cadre de la construction de près de 500 tours éoliennes massives devant être vendus sur le marché nord-américain chaque année, au moyen de l’acier provenant de l’Ontario. L’un des principaux clients de l’entreprise est le projet d’éoliennes Grand Renewable Wind, situé dans le comté de Haldimand, en Ontario. Une fois terminé, ce projet permettra de générer de l’énergie propre et renouvelable pour répondre aux besoins d’environ 50 000 foyers ontariens chaque année, évitant ainsi l’émission de près de 423 000 tonnes de dioxyde de carbone, ce qui équivaut à retirer de la route 83 000 voitures approximativement et à conserver suffisamment d’eau pour répondre aux besoins d’environ 12 000 Ontariens.
  • À Ottawa, Ensyn Corp, une entreprise ontarienne de biocarburants dont la technologie permet de transformer les déchets de bois en carburant, a décroché un investissement de 20 millions de dollars de Fibria Celulose, un géant brésilien de l’industrie mondiale des pâtes et papiers. L’investisseur brésilien, qui est le plus grand producteur mondial de pâte de feuillus, est coté à la Bourse de New York, et sa capitalisation boursière dépasse les 4 milliards de dollars. Les investisseurs chinois sont également actifs sur la scène des technologies propres d’Ottawa. Le groupe Zhongguancun Developpement (ZDG) et Invest Ottawa ont signé, à Beijing, un accord de coopération d’une valeur de 10 millions de dollars, marquant ainsi le lancement officiel du Centre international d’incubation ZDG Ottawa, dont le but est de soutenir le développement de technologies de la prochaine génération au chapitre des technologies propres, des appareils médicaux, des technologies de l’information et des matériaux.
  • Dans la région d’Halton, Anaeriga Inc, un chef de file mondial canadien dans la production d’énergie renouvelable à partir de déchets organiques et qui compte 14 bureaux en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, a récemment ouvert un nouveau siège social mondial, de plus grande envergure, qui abrite à la fois la recherche et le développement et la fabrication. De plus, on vient tout juste d’annoncer la conclusion d’un engagement de participation de croissance, de l’ordre de 47,5 millions de dollars, visant à accélérer la croissance internationale.

Au sujet de l’Ontario Clean Technology Alliance

L’Ontario Clean Technology Alliance offre une main-d’œuvre hautement qualifiée, d’excellentes possibilités de croissance, un milieu d’affaires à faible risque et de généreux crédits d’impôt pour la recherche et le développement qui font l’envie d’autres pays. L’Alliance comprend la région de Durham, la région d’Halton, la région d’Ottawa, la ville de Hamilton, la région de Waterloo, la région de Niagara, Windsor-Essex, la ville de Guelph et la Southwestern Ontario Marketing Alliance. Y sont également partenaires Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada ainsi que le ministère du Développement économique, du Commerce et de l’Emploi de l’Ontario. Pour obtenir plus d’information, consultez le site www.ontariocleantechalliance.com

PrintView Printer Friendly Version

EmailEmail Article to Friend

Reader Comments

There are no comments for this journal entry. To create a new comment, use the form below.

PostPost a New Comment

Enter your information below to add a new comment.

My response is on my own website »
Author Email (optional):
Author URL (optional):
Post:
 
Some HTML allowed: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>